fbpx

Blogue

L’exercice pour les tout-petits

12 juin 2019

Un article de Danielle Danault, fondatrice et présidente de Cardio Plein Air

Je vous ai déjà parlé dans un article précédent de comment motiver vos enfants à faire de l’activité physique. Ici, j’aborderai la question de l’exercice en relation avec les tout-petits de 2 à 4 ans. Plus les enfants commenceront jeunes à faire de l’exercice, plus cela deviendra une habitude d’hygiène de vie pour eux, de la même façon que de se brosser les dents.

L’activité physique à cette période comporte deux avantages principaux. Premièrement, vous contribuerez au développement de votre enfant en l’aidant à acquérir toutes sortes d’habiletés motrices. Deuxièmement, ils expérimenteront l’exercice comme étant une valeur importante au sein de la famille. De plus, jouer avec votre enfant vous gardera actif et vous permettra de garder la forme.

Les trois aptitudes que vous voulez développer chez votre enfant sont :
1. L’endurance par des activités comme la course, les sauts et la natation;
2. La force en apprenant à soulever des objets ou leur poids;
3. La flexibilité par des activités d’étirements et de danse.

Jeux à faire avec un enfant de 2 à 4 ans

Les enfants de cet âge ont la capacité de marcher, sauter, monter les escaliers, attraper des objets et les lancer. Il y a donc plusieurs jeux que l’on peut faire avec eux. Il est important pour le parent de s’impliquer dans le jeu avec l’enfant, car souvenez-vous que les enfants apprennent par l’exemple.

Cache-cache

Les petits enfants adorent ce jeu rempli d’excitation pour eux. Quand ils sont cachés, ils anticipent le moment auquel ils seront trouvés par leur parent. Quand ils partent à la recherche du parent, ils vivent une légère anxiété de se trouver seul et une joie extrême lorsqu’ils trouvent leur parent.

Mon corps

C’est un jeu intéressant qui fait bouger les enfants tout en leur apprenant les différentes parties de leur corps. Il s’agit pour le parent de nommer une partie du corps et pour l’enfant de trouver une façon créative de bouger cette partie. Par la suite, on peut inverser les rôles de manière à ce que le parent puisse montrer à l’enfant d’autres façons de bouger ces mêmes parties du corps.

Le zoo

Ici, il s’agit d’imiter différents animaux. On peut rendre le jeu plus créatif en ayant dessiné préalablement avec l’enfant différents animaux que l’on place sur des cartons. Ensuite, on pige une carte à tour de rôle et on doit faire une action que cet animal peut faire. Par exemple, battre des ailes comme un oiseau, grimper comme un singe, ramper comme un serpent, etc.

Par-dessus, en dessous

On peut se servir de ce jeu pour enseigner à l’enfant les notions de « par dessus » et « en dessous ». Par exemple, le parent, debout, écarte les jambes et l’enfant doit passer en dessous. Ensuite, on inverse les rôles et c’est le parent qui doit passer en dessous des jambes de l’enfant (ce qui donne lieu à des situations rigolotes qui font bien rire les enfants). Le parent peut aussi s’asseoir au sol, jambes allongées et écartées, et l’enfant doit sauter par-dessus chacune des jambes. Une autre façon de jouer est que le parent, debout, fléchit le tronc par en avant et place ses deux mains par terre (le pont) et l’enfant doit passer en dessous; un bon exercice de flexibilité pour le parent.

La course à relais

Placer 5 objets sur une ligne au sol et puis 5 autres objets sur une autre ligne à une distance d’environ 10 à 12 pieds. Le parent nomme un objet et l’enfant doit le prendre et le transporter jusqu’à l’autre ligne. Le parent nomme un objet se situant sur cette ligne et l’enfant doit l’amener à l’autre ligne et ainsi de suite jusqu’à ce que tous les objets aient été transférés. C’est ensuite au tour de l’enfant de nommer les objets et au parent de les transporter.

La course à obstacles

Voici un jeu amusant qui mettra à contribution toutes les capacités motrices de l’enfant. Idéalement, ce jeu se fait à l’extérieur sur le gazon.

Matériel nécessaire :
– 10 petits rubans de couleur;
– Un cerceau : dans lequel l’enfant doit passer;
– Une corde à sauter : l’enfant doit faire un saut seulement;
– Un bâton (balai) : l’enfant doit ramper en dessous;
– Une vieille taie d’oreiller : l’enfant doit l’enfiler et se rendre au prochain point en sautant;
– Un ballon : l’enfant doit le lancer au parent;
– Un escalier ou échelle de glissade : l’enfant doit grimper et redescendre;
– Une planche de 2 pouces sur 4 pouces (poutre au sol) : l’enfant doit marcher sur la poutre;
– Une bouteille de bulles de savon : le parent fait des bulles et l’enfant doit en attraper une;
– Un sac de papier, gonflé d’air et scellé : l’enfant doit lui donner des coups de pieds pour le déplacer jusqu’au prochain point;
– Une chaise : l’enfant passe en dessous.

Disposez les différents objets, sur le terrain, dans le même ordre que mentionné ci-dessus. Placez un ruban de couleur près de chaque objet. Ces rubans seront les points accumulés au cours du parcours. Chaque fois que l’enfant aura bien accompli une tâche, le parent lui remettra un ruban. Le parent participera en maintenant certains objets en place ou en aidant l’enfant à faire les tâches les plus difficiles, selon l’âge de l’enfant.

Bien sûr, en plus de ces différents jeux, on pourra faire une courte marche, commencer à faire du vélo, jouer au ballon, nager, danser… Ces activités apporteront force, endurance, flexibilité et coordination à votre enfant.

Amusez-vous et jouez avec vos enfants. Ils garderont toujours de bons souvenirs de ces moments privilégiés passés en votre compagnie.

Un, deux, trois, jouez!